Rechercher un centre anti douleur

Une personne atteinte du syndrome de l'algodystrophie et qui croit avoir changé sur le plan physique ou psychologique, parfois même jusqu’à ne plus se reconnaître, peut perdre l’intérêt de se retrouver avec les autres, de visiter son entourage et de prendre part à des activités sociales.

sdrc-girault-jpCe retrait social peut être dû à la peur d’être un fardeau pour les autres, à un manque d’énergie ou encore au fait que la personne n’est plus en mesure de tant souvent impuissants face à la douleur d’une personne aimée, les proches peuvent eux aussi s’éloigner graduellement. La personne qui souffre du syndrome de l’algodystrophie et qui s’isole peut penser qu’il en est mieux ainsi, mais rapidement, le fait d’être seule entraîne chez elle des conséquences négatives comme de l’ennui, de la dépression et de l’anxiété. En effet, la vie sociale est essentielle au maintien de l’équilibre de tout être humain. Avoir des interactions sociales positives est un facteur qui peut aider à gérer sa condition de douleur et à améliorer sa qualité de vie

Abonnez–vous à la Newsletter

Centres Anti-Douleur

Qu'est-ce que l'algodystrophie ?

Partages
Partager sur les réseaux sociaux